Histoire du Village

Englos a été un pechevalier_lion1tit village agricole jusqu’à la fin du XXe siècle. Le développement du réseau routier et autoroutier a contribué à en faire une commune résidentielle.

Englos a donné son nom à une famille de gentilshommes, les d’Englos, qui restera propriétaire de la seigneurie jusqu’au milieu du XVe siècle, puis passera dans les mains des Vilain de Gand jusqu’à la Révolution Française, à partir de laquelle sa gestion fut assurée par des maires nommés puis élus.

Son église, classée monument historique en 1921, a été construite au XlIe siècle par des moines bénédictins et devint propriété des Jésuites à la fin du XVIe siècle. Les curés qui se succédèrent dépendirent parfois de la paroisse de Beaucamps ou d’Ennetières.

Saint Corneille, Le Saint Patron de la paroisse ! Une conséquence inattendue !

Un pèlerinage à Saint Corneille, perdure depuis le Xe siècle.

De tout temps, la profession des englosiens avait trait au travail de la terre. La censé de la Motte, exploitée par la famille Duhamel, était la seule ferme importante du village. Un petit commerce local permettait aux habitants de subvenir à leurs besoins essentiels. L’implantation de la zone commerciale à l’est de la commune, à partir de 1969, y mit fin.

Englos eut à souffrir des guerres qui ravagèrent régulièrement le pays de Weppes au cours des siècles et transformèrent l’aspect du village.

Ainsi, entre le développement et le maintien de son cadre de vie, entre la modernisation et la mise en valeur de son patrimoine, Englos cherche sa voie à l’aube du XXIe siècle, soucieux de conserver le bien-être et la qualité de vie que lui ont laissé ses ancêtres.

Une anecdote au conseil municipal d’ENGLOS en 1808.


 

Il ne semble pas que les Englos aient vécu au village. On dispose de peu dchevalier_combat3‘indications à ce sujet.

De même, on ne connait pas les origines profondes de cette famille vicomtière. Le premier cité est Eustache dont le nom apparaît dans un acte de donation en 1096. Dans la descendance d’Eustache se trouvent deux abbés de l’abbaye de Loos : robert, Xème abbé de 1289 à 13 04 et Hugues, XIIIème abbé de 1310 à 1332.

Mais les Englchevalier_cheval1os se signalèrent surtout par la lutte sanguinaire qu’ils livrèrent de 1360 à 1392 aux Du Ponchel et à leurs amis, les Neuve-Eglise, suite à une violente bagarre entre Jean III d’Englos et Pierre et Henri Du Ponchel.

Ils s’entretuèrent pendant plus de trente ans. Vingt cinq membres de ces familles y laissèrent la vie. Philippe le Hardi, comte de Flandres, réussit à mettre fin à cette “vendetta” du Moyen Age. Les survivants furent jugés et condamnés. Jacquees de Neuve-Eglise doit payer 600 nobles, monnaie d’or de l’époque (140 nobles = 1 kilo d’or), du Brequin, du clan des Neuv-Eglise et Jean du Bois, allié des Englos devant payer chacun une amende de 400 nobles.Ce n’était pas cher payé eu égard aux atrocités commises.

Les commentaires sont clos.